ATTENTION A NOS VINS EN PERIODE DE CANICULE !

D’accord, nos propos qui vont suivrent ne vont pas effrayer outre mesure tous les possesseurs d’armoire à vins. Mais quand même, lisez avec attention ces informations, on apprend toujours quelque chose d’utile, croyez-nous !
 
Vos vins sont donc sensibles à la lumière, à la température et au taux d’humidité (hygrométrie). Si la canicule n’a pas d’impact sur la première condition citée, elle est par contre directement responsable des seconds et troisièmes maux, fléaux de la bonne garde de tous nos vins. Dans ces conditions extrêmes, disposer d’une « une bonne cave » prend alors tout son sens. On vous explique.
 
La canicule est un phénomène météorologique bien particulier : une température de l’air anormalement élevée allant de quelques jours à quelques semaines, et identifiable par l’absence d’amplitude thermique entre le jour et la nuit.
 
Evidemment la température est le premier des critères essentiels d’une bonne cave de garde car la température impacte directement l’évolution du vin en bouteille. Plus elle monte, plus le vin évolue vite. Mais plus que la température, c’est sa variation qui est déterminante. Les chocs thermiques sont très néfastes pour nos vins parce que le changement brutal de température affecte directement sa qualité.
 
L’hygrométrie, elle, sera optimale pour la conservation des bouteilles si elle est comprise aux alentours de 70%. Son impact sur le bouchon de liège de la bouteille est réel. En effet ce matériau naturel est à la fois la barrière étanche pour le liquide, mais aussi le dispositif de respiration et d’équilibre entre l’extérieur et le contenu pour les gaz. Si l’hygrométrie passe en dessous de 40-45 %, le liège du bouchon risque de se dégrader ce qui conduira obligatoirement à la détérioration du vin en favorisant son évaporation à travers les pores du bouchon. Si l’hygrométrie passe au-dessus de 80 %, des moisissures risquent de se développer et introduire des odeurs désagréables. Sans parler des étiquettes abîmées ou flétries.
 
Malheureusement, la cave traditionnelle idéale est plutôt rare malgré tous nos efforts. Elle doit être enterrée, avec une température constante à 12°C constants, humide et dotée d’un sol en terre battue ou gravier. Dans ces conditions, elle absorbera les chocs thermiques liés à la canicule et permettra une montée progressive en température.
 
Ah oui au fait ! Si vraiment vous avez trop chaud au cours de ce week-end très ensoleillée…allez dans votre cave traditionnelle pour vous rafraîchir ! Et profitez-en pour identifier tranquillement vos vins avec nos Clipogoulo et Clipetik sur www.cliptacave.fr